Ecologie

 

Le chêne empoisonné

 

 

La pie sait tout, elle a tout vu. C’était l’été, un soir très tard, il faisait nuit, une ombre est venue percer un énorme trou dans le chêne qui dormait. Elle a ensuite versé du poison dedans, jusqu’à ras bord, et le poison est passé pardessus, et a marqué l’arbre de ses traces jusqu’au sol.

 

L’arbre s’est mis à pleurer ! Qui peut bien m’en vouloir à ce point ? Qu’est-ce que j’ai bien pu faire de mal ? On m’a empoisonné ! On ne m’aime pas !

 

Je suis ici depuis presque un siècle dans ce jardin, avec mes frères, proche de la forêt.

 

Le chêne n’avait pas compris, alors la pie lui explique :

« Tu perds tes feuilles, et ça dérange, voilà pourquoi on veut te faire disparaître ? »

 

 « Mais un arbre qui perd ses feuilles serait-ce anormal ? » Dit le chêne.

Et la pie qui est bavarde, est allée informer toute la forêt

« Il y a un chêne qui a été empoisonné, il perdait ses feuilles ! Les propriétaires étaient bouleversés. Ils pleuraient »

 

Tous les arbres de la forêt se sont mis à pleurer ! « Nous allons tous disparaître si nous perdons nos feuilles ! »

 

La pie se retourne et elle entend le sapin près du chêne qui sanglote, il lui dit :

- « J’ai peur ! »

- « Pourquoi pleures-tu ? Tu ne risques rien, tu n’as pas de feuilles »

-  « Mais peut-être que mon ombre dérange ! » Dit le sapin.

 

Tous les oiseaux se sont révoltés « Et si nous n’avons plus d’arbres, qu’allons nous devenir ? »

 

Par solidarité, avec les arbres de la forêt, les oiseaux ont observé une journée de silence.

 

Tout le village s’étonnait de penser qu’il existait des gens qui n’aimaient pas les arbres, qui étaient prêts à détruire la nature pour quelques caprices.

 

Alors tout le village a mené une enquête. Il voulait savoir ce que l’arbre avait bien pu faire de mal ! Cet arbre était-il méchant ? Disaient-ils !

 

L’enquête n’a trouvé que des bonnes choses à dire sur le chêne. Il respectait tout le monde dans son entourage. Il était immense, beau, et dominait tous les arbres voisins. Il recouvrait de fraîcheur tout le jardin.

 

Il était surnommé « L’arbre qui chante » tellement les oiseaux y venaient chanter. La pie y venait aussi tous les jours chanter sur ses branches.

 

Alors, cet endroit en devenu morose. Tout le monde y allait pour pleurer le chêne. Imaginer un chêne mort sans feuilles, durant l’été, comme c’est triste !

 

Et tous les gens du village, tous les oiseaux, tous les arbres de la forêt, se sont réunis pour qu’une chose pareille n’arrive plus.

 

Ils ont décidé d’informer les écologistes dans le monde entier, qu’un chêne qui perdait ses feuilles avait été empoisonné, et que tous les autres étaient menacés ! Et les écologistes se sont emparés de l’affaire.

 

Et la pie chantait « Ne touchez jamais à un arbre ! Il vous protègera, il vous aimera, et vous serez le plus heureux.»

 

Marie-Danielle Wodnicki-Piou